Paysage rural - octobre 2016
There are no translations available

Conférence - 20 octobre 2016 à Namur et 21 octobre à Naxhelet (B)
Paysage et développement des territoires ruraux

Le paysage générateur de plus-value territoriale des territoires ruraux

Premier bilan : deux journées d'échanges bien remplies et riches d'expériences. Le paysage y est bien apparu comme l’écosystème des politiques de développement local, quelles soient à l'échelle communale ou supracommunale.

salle1.jpgLe paysage est un fil rouge qui traverse de nombreuses politiques et qui peut servir de déclencheur et d’objectif transversal, particulièrement en zones rurales.Les interrelations entre paysage, politique agricole, tourisme, mobilité repensée... illustrent cet aspect transversal de la question paysagère et en font un élément constitutif d’un territoire intelligent.

Cette conférence a montré les interrelations fortes entre développement des territoires ruraux et paysage. Les différentes échelles territoriales de développement sont apparues, avec leurs spécificités propres, comme pertinentes pour une inscription du paysage dans les facteurs de décisions. Le paysage ne doit pas y être considéré comme un "stock" à défendre, mais bien comme une ressource naturelle qui doit trouver une place reconnue dans le "flux" des dynamiques locales, régionales ou nationales de développement. det.jpg

 

Le paysage rural est aussi générateur de plus-value économique

L’utilisation du paysage comme support de valorisation des produits agro-alimentaires, voire forestiers, est de pratique courante dans les stratégies de développement local. Le paysage est aussi support d’activités touristiques et de sports de nature, pratiquées par les touristes ou les habitants. Ces secteurs représentent un potentiel économique particulièrement important dans les territoires ruraux.ue.jpg

Mais la qualité de vie est aussi devenue un véritable critère de distinction dans la concurrence interterritoriale. La qualité et le cadre de vie d’une entreprise et de ses travailleurs deviennent des arguments d’attrait spécifique, facteur de niche territoriale à haute valeur.

Se préoccuper du paysage n'est pas un luxe

Le paysage n’est pas une préoccupation mineure. Le contexte difficile actuel pourrait reléguer la question paysagère au second plan des priorités territoriales. Mais, « les politiques paysagères font bien partie du faisceau des politiques de réponse à la crise ». Sous prétexte de crise, marginaliser le projet et la qualité paysagère serait une erreur car lorsque la crise sera passée, le paysage sera, lui, toujours constitutif de la qualité des lieux de vie de ses habitants. Les débats ont montré aussi combien les ressources paysagères favorisent le potentiel agronomique des territoires et renforcent la productivité de l'agro-foresterie.jfs.jpg

Une organisation de Ruralité-Environnement-Développement

en partenariat avec le Réseau wallon de Développement rural

avec le soutien de la Wallonie

et la collaboration de la Fondation rurale de Wallonie et l'asbl ATEAR

Pour découvrir les powerpoints de présentation des deux journées : ici

Pour découvrir la brochure de synthèse : ici

Un rappel du programme ici

salle2.jpg

Contact : Marie-Noël Neven, R.E.D., rue des Potiers, 304, B-6717 Attert - This e-mail address is being protected from spam bots, you need JavaScript enabled to view it

 

 logoredlt.jpg  
wallonie.jpg
 
dgo3.jpg   logo_rwdr_vector2-01.jpg