Rural 2020 - 04/05/17
Conférence - 4 mai 2017 - Bruxelles
Rural post 2020 : plus ambitieux, plus transversal !

Une cohérence et une efficacité renforcées des politiques et des moyens européens à destination des territoires ruraux après 2020 grâce à l'adoption d'un Agenda rural européen : telle est la conclusion forte de la conférence organisée par la Commission des ressources naturelles (NAT) du Comité européen des Régions et l'association internationale Ruralité-Environnement-Développement (R.E.D.), ce 4 mai 2017 à Bruxelles.

170504-salle.jpgAnimée par Patrice COLLIGNON, directeur de R.E.D., la réunion a été ouverte par Guillaume CROS, vice-président du Conseil régional d'Occitanie et rapporteur du Comité européen des Régions sur la future PAC post 2020 qui a présenté ses propositions pour la future politique de développement rural : « L'adoption d'un agenda rural permettrait à toutes les politiques européennes et plus particulièrement les politiques structurelles de contribuer prioritairement au développement des zones rurales.».

Avec l'ambition de la reconnaissance des territoires ruraux en espaces d'enjeu pour l'UE, Gérard PELTRE, président de R.E.D., a illustré comment l'adoption d'un tel Agenda rural européen apporterait une réponse au déséquilibre rural-urbain et un renforcement de la coopération rurale-agricole : « Une grande ambition formulée dans un Agenda rural européen en faveur du développement durable intégré de la diversité des territoires ruraux mettrait en valeur leurs potentialités pour relever les défis Européens du présent et de l'avenir, pour atteindre l'objectif de cohésion territoriale et stimuler les initiatives des acteurs des  territoires... ».

Des intervenants finlandais et canadien ont apporté leur expérience sur la mise en œuvre d'un « rural proofing », le « test rural », tel que proposé  dans la Déclaration de Cork.

170504-tribune.jpg170504-siekirski.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Mihael DUMITRU, Directeur Général adjoint à la DG Agriculture, Czeslaw SIEKIERSKI (EPP/PL), président de la Commission "Agriculture et développement rural" du Parlement européen, Mathieu FICHTER, en charge du développement rural, au sein du Cabinet de Mme la Commissaire européenne C. CREŢU et Sofia BJÖRNSSON, rapporteur de l'Avis du Comité économique et social européen « De la Déclaration de Cork 2.0 aux actions concrètes » ont enrichi ce débat associant toutes les composantes de l'institution européenne.

170504-dumitrufichter.jpg170504-collignon.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Les  débats convergent vers le constat, plus ou moins appuyé, d'un déficit d'engagement politique et financier pour la reconnaissance des territoires ruraux, alors même que ces territoires sont une solution pour ré-enchanter le projet européen. De nombreuses voix, dont celles de l'Intergroupe parlementaire RUMRA et de nombreuses autorités nationales et régionales, se sont déjà élevées en faveur de l'appel lancé en 2015 par le Mouvement Européen de la Ruralité pour un Agenda rural européen au cœur de la politique de l'UE après 2020. Les nombreux participants ont aussi montré leur intérêt pour cette proposition d'Agenda rural européen et exprimé leur soutien à cette initiative visant une intégration de la dimension rurale dans toutes les politiques européennes.

 Photos : G. Peltre, Cz.Siekierski, S. Björnsonn, M. Fichter, M. Dumitru, G. Cros et P. Collignon

A télécharger :

Information : R.E.D., rue des Potiers, 304, B-6717 Attert : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir g

 

corneuf-e.png logoredlt.jpg logomer2 - final.jpg